lundi 8 décembre 2014

Qui sommes-nous?

Ardarah, musique  irlandaise et bretonne, est une formation créée en 2013 par
Michel Ouremanov 
et dirigée du violon par celui-ci.

Michel a plus d'une corde à son arc(het) : 

* violoniste, lauréat du concours de Perranporth en Cornouilles Anglaise et vainqueur de la Celtavision, il a accompagné et côtoyé des grands noms de la musique celtique, tels Gilles Servat, Alan Stivell ou encore Tri Yann.
pour en savoir plus, cliquer ici

* chef de chœur, il dirige deux chorales : 
  - le Choeur de Ploemel, chants sacrés et classiques, à Ploemel.
  - le Choeur An Alré, chants celtiques et renaissance, à Auray.
  - le "Vent du Large", chants de la mer et de travail, à Etel.


* compositeur, il a écrit des chansons pour enfants (1986), un recueil de poèmes (1996) et une suite liturgique : Ave Maria, Pater Noster, Messe Brève, dite  "l'Irlandaise" (2016).

* et enfin professeur de violon traditionnel comme classique.
pour en savoir plus, cliquer ici


Michel Ouremanov


Avec lui, dans cette formation :


Au piano,

Vincent Corlay
Vincent Corlay, actuellement professeur certifié d’éducation musicale en collège, Vincent Corlay  a passé une partie de sa carrière professionnelle angevine au service de la voix d’enfant. Il a crée et dirigé deux chœurs d’enfants pendant 30 ans. Pianiste de formation, le mélange de son expérience de chef de chœur et celle de pianiste l’ont amené à accompagner des chanteurs solistes ou des chœurs dans des styles musicaux très variés. De retour en terre bretonne , il partage avec Ardarah( et avec plaisir !) un répertoire jusqu’alors très souvent écouté mais qu’il ne jouait que très rarement.

Au bodhrañ,

Mireille Bozec,



  

Originaire d’Etel, cela fait des années qu’elle trempe dans la musique avec un groupe qui anime fest-noz et fest-deiz.  Polyvalente, elle y joue flûte et bodhran selon les airs proposés aux danseurs. La musique irlandaise ne lui était pas inconnue et c’est avec grand plaisir qu’elle a intégré le groupe avec son bodhran. Musicienne dans l’âme, elle écrit et compose des chansons du terroir breton.




Pierre CLOUARD, 









Et enfin, pourquoi ce nom ARDARAH?


Ardara est le nom d'un petit village irlandais sous le charme duquel Michel Ouremanov est tombé lors de ses nombreux voyages en Irlande. Un H a été mis à la fin pour y ajouter une touche personnelle.






Statue du célèbre fiddler, John Doherty, né à Ardara



Merci à Pascale et Luc pour ces photos

Aucun commentaire:

Publier un commentaire